NTIC & logiciels

Tout savoir sur les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

Les conseils de Yoann

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Yoann est un jeune du service passionné de nouvelles technologies.

Il nous fait donc profiter de ses connaissances et ses conseils à ce jour se porteront sur le choix d'une calculatrice graphique programmable.

 

La calculatrice graphique programmable est un outil très largement utilisé lorsque l'on est au lycée, elle peut même être indispensable pour passer les épreuves de mathématiques au bac. Néanmoins, le choix d'un tel outil n'est pas évident, surtout lorsqu'on est malvoyant. Ce petit guide a donc pour but de diriger votre choix vers des modèles adaptés, et de vous empêcher la mauvaise surprise de l'écran illisible.

Casio ou Texas ?

Deux marques se partagent le marché des calculatrices graphiques utilisées au lycée : Casio et Texas Instruments.
N'ayant d'expérience qu'avec les calculatrices de marque Texas Instruments, je ne parlerai que de celles-ci.

Les modèles à ne pas choisir

Avant de vous parler de mes recommandations, je préfère vous mettre en garde à propos de deux modèles de calculatrices de chez Texas : la TI-89 Titanium et la Voyage 200.
Ces calculatrices, bien qu'ayant des caractéristiques attirantes, affichent des caractères trop petits pour nous, pouvant même nous empêcher de naviguer correctement dans les menus de l'appareil.

TI-83+ et 84+



Les modèles de marque TI les plus utilisés au lycée sont les 83+ et 84+, ces modèles disposent de toutes les fonctions nécessaires pour couvrir le programme du lycée.
Par rapport à la 83+, la 84 est plus rapide et dispose d'un écran de meilleure qualité, néanmoins, le fait que l'écran ne soit pas rétroéclairé peut engendrer quelques confusions : un '1' placé dans un coin de l'écran peut être aisément confondu avec un '7'.

La série NSpire

 

 

 

 

 

 

 

 

Moins courantes en classe, les NSpire sont les dernières nées de la gamme de calculatrices du fabricant américain, elles disposent de fonctions avancées couvrant les programmes du lycée et des études supérieures. Les modèles actuels de cette gamme sont les NSpire CX et CX CAS, toutes deux disposent d'écran couleur rétroéclairés du même type que celui qu'on trouve sur un téléphone portable, ainsi que d'une batterie rechargeable via un ordinateur ou une prise secteur.
Le logiciel fourni avec ces modèles permet d'utiliser une version virtuelle de la calculatrice directement sur un ordinateur, l'avantage est de pouvoir grossir ce qui est affiché à l'écran, et de pouvoir utiliser les fonctions de l'appareil plus efficacement.
Outre une différence esthétique, la NSpire CX CAS ajoute la fonction de calcul formel, permettant ainsi de résoudre des équations littérales, de dériver ou intégrer des fonctions, et d'autres choses bien utiles !
Toutes ces fonctions ont malheureusement un prix, et il faudra donc débourser environ 129€ pour une TI-NSpire CX, et 169€ pour une TI-NSpire CX CAS en achetant sur internet.

Quel modèle choisir alors ?

Le choix final de votre calculatrice se fera en fonction des études que vous visez :
- Pour des études littéraires, une 83+ vous suffira amplement pour le peu que vous l'utiliserez !
- Pour des études plus scientifiques ou technologiques (bac ES, S, STI2D...), une 84+ pourra vous être utile, voir même une NSpire pour ceux qui comptent continuer vers une voie scientifique ou technologique. Néanmoins, prenez garde avec cette dernière : le fait qu'elle soit peu utilisée en classe implique que les manuels scolaires n'adaptent pas leurs consignes à ce modèle, il faudra donc les adapter par vous-mêmes à la philosophie (plus proche de celle d'un ordinateur) de la machine.